mardi 7 juillet 2015

Emile et papa dans la milpa

Ce matin, Emile a donné un petit coup de pouce à son papa pour planter quelques haricots aux pieds des maïs.

Christophe cultive la milpa.
Voici la définition qu'en fait le CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale):

"La milpa désigne la parcelle familiale ou communautaire où sont semés le maïs, les haricots et la courge. Ce système de polyculture agroécologique est typique de l’Amérique centrale. C’est le plus ancien modèle agricole en Méso-Amérique (pratiqué par les Mayas) et le plus répandu.
Le système consiste à cultiver des plants de maïs (céréale) associés au haricot et à la courge. Le haricot, plante légumineuse, est semé en même temps ou juste après le maïs. En grandissant, il s’enroule autour du plant de maïs. Comme il fixe l’azote de l’air, cela favorise la croissance de la céréale *. Les courges sont des plantes rampantes, dont un seul pied peut recouvrir une grande surface de terrain. Cultivées entre les plants de maïs, les courges permettent de protéger le sol contre l’érosion hydrique et éolienne. En outre, elles permettent de conserver l’humidité des sols et minimisent donc les impacts de la sécheresse. Cela améliore les rendements de maïs. Les pratiques agricoles de la milpa varient en fonction des régions de production, puisqu’elles s’adaptent aux conditions biologiques du milieu. La FAO reconnait le système de la milpa comme une solution pour atteindre la souveraineté alimentaire dans les pays où elle est pratiquée."

* Note de Christophe: "information partiellement vraie: le haricot ne libèrera l'azote pour les autres plantes qu'à sa mort. Sa capacité de fixation d'azote lui permet d'être auto-suffisant mais ne profite pas directement à ses voisins."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire